Tracé, voie et énergie


La voie est constituée de rails soudés sans joints. Les anciens rails sont remplacés progressivement par des profils lourds posés sur des traverses de différents types : en béton de type monobloc, en bois ou, exceptionnellement métalliques en " Y " dans les courbes à faible rayon.

La ligne est alimentée en courant continu, 1500 V. obtenu par transformation et redressement de courant triphasé soutiré aux réseaux à moyenne tension.

Lors de l'électrification du LEB en 1936, l'énergie électrique était fournie par les "Forces de Joux", qui alimentaient un seul redresseur, situé à Echallens et par les Tramways lausannois pour l'utilisation en commun du tronçon Chauderon - Montétan.

Les premières automotrices passaient donc indifféremment d'une tension de 650 volts sur l'Avenue d'Echallens, à 1500 volts sur le reste du parcours.

Actuellement, 5 sous-stations sont réparties le long de la ligne. La ligne est équipée de câbles de retour de courant.


La ligne verte

 

Leb